Carto - Mondo
Un atlas mondial de cartes anciennes et contemporaines

Carte économique Yougoslavie Bulgarie Grèce et Turquie 1925

  • Source : Atlas Universel Quillet (Eur-Asie-Afr-Amé-Océanie)
  • Auteur : Maurice ALLAIN
  • Éditeur : Quillet
  • Date : 1925

La carte représente les États Balkaniques, sous l’aspect économique, en 1925. Les États balkaniques sont constitués de la Yougoslavie, la Bulgarie, la Grèce et la Turquie.

La Yougoslavie, 12 millions d’habitants, présente un profil économique assez hétérogène en fonction de ses subdivisions administratives. Dans l’ensemble, elle est une grande productrice de céréales et de pommes de terre, et possède un domaine forestier considérable (Bosnie, Slavonie).
Ses autres industries sont textiles (Bosnie-Herzégovine), métallurgique (Bosnie-Herzégovine) et chimique. Les matières du sous-sol sont variées. Enfin, le potentiel d’énergie hydro-électrique n’est pas négligeable.

La Bulgarie, peuplée de 5,5 millions d’habitants, voit ses terres fertiles concentrées dans son territoire au nord des Balkans. Elle cultive céréales, fruits et vignes. Avec une visée industrielle, elle cultive du tabac et des roses, pour les parfums. Les ressources minérales sont relativement faibles, limitées à la houille et au fer.
Quant à l’industrie, elle se limite aux parfums, bois et textiles. Leur énergie est tributaire de la force hydroélectrique de Kabrovo et Kotel.

La Grèce, pays de 5,5 millions d’habitants, est un pays essentiellement montagneux avec un faible potentiel agricole. Les principales cultures, situées en Thrace et Macédoine, sont les céréales et le tabac ; alors que la vigne prospère sur les îles de la mer Égée. L’olivier est répandu sur l’ensemble du pays. Enfin, en Corinthe, les raisins assurent de bons revenus à l’exportation.
Les minerais sont variés, mais en quantité restreinte. Il s’agit de fer, cuivre, zinc, plomb et argent. Les rares industries se limitent au domaine textile.

La Turquie, dans son versant européen, est peuplée de 2,5 millions d’habitants. Ses terres sont très fertiles. On trouve aussi bien des oliviers, des figuiers, des légumes, que des tous types de céréales, mais aussi du tabac. L’élevage se limite aux moutons et aux animaux de trait, ânes et mulets.
L’industrie est presque inexistante, bornée aux soieries et aux parfums d’Andrinople.

CARTO MONDO